Valentigney

Ne doit pas être confondu avec Vallentigny.

Valentigney
Valentigney
Église Saint-Michel de Valentigney
Blason de Valentigney
Héraldique
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionBourgogne-Franche-Comté
DépartementDoubs
ArrondissementMontbéliard
CantonValentigney
IntercommunalitéPays de Montbéliard Agglomération
Maire
Mandat
Philippe Gautier
2014-2020
Code postal25700
Code commune25580
Démographie
GentiléBoroillot
Population
municipale
10 196 hab. (2015 en diminution de 10,47 % par rapport à 2010)
Densité1 047 hab./km2
Géographie
47° 27′ 48″ nord, 6° 49′ 59″ est
AltitudeMin. 356 m
Max. 518 m
Superficie9,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte administrative du Doubs
City locator 14.svg
Valentigney

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Valentigney

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valentigney

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valentigney
Liens
Site webwww.ville-valentigney.fr

Valentigney (valɑ̃tiɲeː) est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

En franc-comtois : Velantignaie ou Velantaigné. Ses habitants sont appelés les Boroillots et Boroillottes ou en patois : Lai Boroillots (bɔʁɔjɔ).

Valentigney est la 23ème ville de Bourgogne Franche-Comté, la 5ème ville du Doubs et la 3ème ville de l'Agglomération de Montbéliard. La Ville est le berceau de l'aventure automobile (berceau de la famille Peugeot) et de l'aéronef (Etienne Oehmichen).

Géographie

Localisation

Valentigney se situe sur la rive gauche du Doubs dans le pays de Montbéliard. Une partie de la ville est située sur la rive droite, dont le quartier des Cités Blanches qui jouxte Mandeure.


Histoire

Valentigney appartenait au comté de Montbéliard qui fut rattaché à la France en 1793.

Les habitants se nomment ainsi ("Boroillots") en rapport à la Boroille, sorte de petit tonneau, d'une contenance d'environ 2,5 litres, que les paysans de l'époque emportaient avec eux, accompagné de leur casse-croûte, lorsque, obligés de traverser le Doubs à cause du manque de terres cultivables, ils se rendaient aux champs.

La Boroille était fabriquée exclusivement au village. Les gens des environs s'exclamaient alors, en voyant passer un villageois : « Voilà un Boroillot ! »

Au e siècle et au début du e siècle, de nombreux Montbéliardais et Boroillots ainsi que des zones voisines ont émigré au nord-ouest de l'Ohio, en particulier le Comté de Williams.

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
19892001Georges MassacrierPS puis MDCConseiller général
20012004Robert GuenatSE 
2004mars 2008André GerwigSE 
mars 2008mars 2014Daniel Petitjean[1]PSVice-président de la CAPM
mars 2014en coursMargot GrabaUMP-LREtudiant
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la populationeffectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, lespopulations légalesdes communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais surune collecte d'information annuelle, concernant successivement tousles territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête parsondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont unrecensement réel tous les cinq ans[2],[Note 1].

En 2015, la commune comptait 10 196 habitants[Note 2], en diminution de 10,47 % par rapport à 2010 (Doubs : +1,74 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
179318001806182118311836184118461851
4721895166128088839761 0021 016
185618611866187218761881188618911896
1 0231 2721 3311 5732 0142 2232 5302 8233 493
190119061911192119261931193619461954
4 1244 3675 0015 1155 5795 8755 4885 2565 723
196219681975198219901999200620112015
11 24112 89514 89414 36213 13312 48611 53111 15510 196
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Familles à Valentigney[5] :

Étudiants : 9,91 %

Familles monoparentales : 12,56 %

Enseignement

La ville accueille six écoles maternelles, quatre écoles primaires, un collège (collège des Bruyères, accueillant depuis 2006 les élèves de l'ancien collège des Tâles) et un lycée (lycée Armand Peugeot).

Économie

Taux d'activité : 78,5 %

Taux de chômage : 37 %

Secteurs d'activité
AgriculteursCadresOuvriersArtisans/commerçantsEmployésProfessions intermédiaire
0 %6 %47 %4 %23 %20 %
Source Insee/CCAS 1999

Niveau d'études[6] :

Aucun diplôme ou NSPP : 30 %

Certificat d'études primaire : 17 %

Brevet des collèges : 8 %

CAP ou BEP : 26 %

Baccalauréat : 9 %

BTS/licence : 7 %

Diplômes supérieurs : 5 %

Lieux et monuments

Temple protestant de Valentigney
Maison d'Étienne Œhmichen à Valentigney.
Plaque commémorative sur la maison d'Étienne Œhmichen.

La bibliothèque du centre-ville de Valentigney offre sur son pan droit le prototype de l'hélicoptère inventé par Étienne Oehmichen, structure métallique suspendue et attachée au mur.

Le musée de la Paysannerie et des Vieux Métiers, face à la mairie, offre un aperçu de la ville telle qu'elle était au XVIIIe siècle.

Le Temple protestant et son orgue[7].

La montre XXL de Jean-Louis Muths[8],[9]

La maison d'Étienne Œhmichen.

Transports

Valentigney est desservie par la Compagnie de transports du Pays de Montbéliard : la ligne 1 traverse la plupart des quartiers de la ville jusqu'à son terminus dans le quartier résidentiel des Bruyères. La ligne Diam B longe le Doubs puis part en direction de Mandeure ou Audincourt. À horizon 2016 la ville serra desservie par le bus à haut niveau de service de l'agglomération : Cadencité qui reprendra le parcours de la ligne une.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références