Toile (peinture)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toile.

En peinture, une toile est un support utilisé notamment pour la peinture à l'huile et la peinture acrylique.

Une toile est généralement faite de fibres de lin, parfois chanvre ou d'un mélange des deux, de coton, ou de fibres synthétiques. Elle est enduite d'un apprêt, avant utilisation, et est tendue sur un châssis, ou marouflée sur un panneau de bois ou de carton.

Par métonymie, une toile désigne aussi une peinture sur toile.

Histoire

La toile est devenue le support le plus répandu pour la peinture à l'huile, remplaçant progressivement la peinture sur bois. L'une des premières peintures à l'huile sur toile est une œuvre française, la Madone avec les anges réalisée vers 1410 et conservée au musée Gemäldegalerie à Berlin. Toutefois, la peinture sur panneau de bois a perduré jusqu'au e siècle en Italie et au e siècle en Europe du nord. Le peintre Andrea Mantegna et des artistes vénitiens sont parmi ceux qui ont amené le changement[1]. La toile vénitienne était aisément disponible et considérée comme de meilleure qualité.

Tableau d'Aert de Gelder montrant une toile en cours d'élaboration, non encore tendue sur un châssis, mais tenue provisoirement par des cordes à une armature en bois.

Préparation

La toile est habituellement tendue sur une armature en bois appelée le châssis, et elle peut être enduite de gesso avant d'être utilisée afin d'empêcher la peinture à l'huile d'entrer en contact direct avec les fibres de la toile, ce qui pourrait la délabrer. Malgré le risque de détérioration des matériaux, beaucoup d'artistes modernes, comme Jackson Pollock, Kenneth Noland, Francis Bacon, Helen Frankenthaler, Dan Christensen, Larry Zox, Ronnie Landfield et d'autres peintres du mouvement Colorfield Painting ou de l'abstraction lyrique peignent parfois sur une « toile brute », sans gesso protecteur.

Si la fabrication des toiles est maintenant industrialisée, certains peintres préfèrent travailler sur une toile fabriquée de façon traditionnelle, ou même fabriquer eux-mêmes leur support en achetant toiles et châssis « en gros », ce qui s'avère finalement plus économique. L'une des différences les plus exceptionnelles entre les techniques modernes de peinture et celle des peintres classiques est dans la préparation de la toile. Les techniques « modernes » tirent profit de la texture de la toile, de son « grain », ce qui rend presque impossible le réalisme de la peinture classique. Les peintres de la Renaissance prenaient un soin extrême pour s'assurer que la texture de la toile disparaisse totalement. Cela exigeait un processus de préparation soigneux et long consistant à recouvrir la toile brute avec habituellement une peinture blanche, puis à polir la surface, le tout à plusieurs reprises de manière à obtenir une toile glacée. Bien que cela puisse paraître une solution extrême pour les peintres modernes, elle est cruciale si l'on veut atteindre un réalisme « photographique ». Avec une toile correctement disposée, le peintre constatera que chaque couche de couleur glisse sur la précédente comme « du beurre » et, avec une application uniforme de la peinture, le tableau sera entièrement exempt de traces de pinceaux ou de brosses.

Il existe également des toiles cannelées qui se distinguent des toiles sur châssis par le fait qu'elles ne sont pas agrafées sur les côtés. L'avantage de ce type de toile est que les côtés de la toile sont vierges, ce qui permet au peintre d'incorporer les bords peints au dessin lui-même. En outre, ce type de toile permet à l'œuvre d'être montrée sans les moulures de l'encadrement.

Types de toile

Au départ, la toile elle-même était faite de lin textile, un tissu brunâtre très résistant, qui était donc particulièrement approprié pour la peinture à l'huile. Au début du e siècle, la toile de coton a commencé à être utilisée. La toile de lin étant néanmoins un matériel de plus haute qualité, elle reste populaire pour beaucoup d'artistes professionnels, particulièrement ceux qui travaillent la peinture à l'huile. La toile de coton, qui s'étire plus complètement, offre pourtant une alternative plus économique. L'arrivée de la peinture acrylique a considérablement augmenté la popularité et l'utilisation de la toile de coton.

Formats de toiles et châssis correspondant

Article détaillé : Châssis (peinture).
appellations et dimensions(mm)
numérosFigurePaysageMarineS carré
no 0180 × 140180 × 120180 × 100180 × 180
SM227 × 158   -   -   -
no 1220 × 160220 × 140220 × 120220 × 220
no 2240 × 190240 × 160240 × 140240 × 240
no 3273 × 220273 × 190273 × 160273 × 273
no 4333 × 242333 × 220333 × 190333 × 333
no 5350 × 270350 × 240350 × 220350 × 350
no 6410 × 318410 × 273410 × 242410 × 410
no 8455 × 380455 × 333455 × 273455 × 455
no 10530 × 455530 × 410530 × 333530 × 530
no 12606 × 500606 × 455606 × 410606 × 606
no 15652 × 530652 × 500652 × 455652 × 652
no 20727 × 606727 × 530727 × 500727 × 727
no 25803 × 652803 × 606803 × 530803 × 803
no 30910 × 727910 × 652910 × 606910 × 910
no 401000 × 8031000 × 7271000 × 6521000 × 1000
no 501167 × 9101167 × 8031167 × 7271167 × 1167
no 601303 × 9701303 × 8941303 × 8031303 × 1303
no 801455 × 11201455 × 9701455 × 8941455 × 1455
no 1001620 × 13031620 × 11201620 × 9701620 × 1620
no 1201940 × 13031940 × 11201940 × 9701940 × 1940
no 1502273 × 18182273 × 16202273 × 14552273 × 2273
no 2002590 × 19402590 × 18182590 × 16202590 × 2590
no 3002910 × 21822910 × 19702910 × 18182910 × 2910
no 5003333 × 24853333 × 21823333 × 19703333 × 3333

Notes

  1. Selon une tradition, le bois s'altérant dans un climat humide comme Venise, les peintres auraient pris des toiles de navires.

Voir aussi