Saint-Crespin-sur-Moine

Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Saint-Crépin.
Saint-Crespin-sur-Moine
Image illustrative de l'article Saint-Crespin-sur-Moine
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionPays de la Loire
DépartementMaine-et-Loire
ArrondissementCholet
CantonSaint-Macaire-en-Mauges
CommuneSèvremoine
StatutAncienne commune
Maire déléguéMarie-Claire Starel
2015-2020
Code postal49230
Code commune49273
Démographie
GentiléCrespinois, Crespinoise
Population1 588 hab. (2013)
Densité79 hab./km2
Géographie
Coordonnées47° 05′ 59″ nord, 1° 11′ 05″ ouest
Altitude71 m
Min. 17 m
Max. 96 m
Superficie20,11 km2
Historique
Date de fusion15 décembre 2015
Commune(s) d’intégrationSèvremoine
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Crespin-sur-Moine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Crespin-sur-Moine

Saint-Crespin-sur-Moine est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Sèvremoine[1].

Géographie

Commune maugeoise, Saint-Crespin-sur-Moine se situe à l'ouest de Montfaucon-Montigné, en limite de la Loire-Atlantique, sur la route D 147, Saint-Germain-sur-Moine, et aux abords de la D 223, Tillières[2].

Son territoire s'étend sur plus de 20 km2 (2 011 hectares) et son altitude varie de 17 à 96 mètres[3]

Histoire

Historiquement la commune faisait partie des Mauges, dans la région des Marches méridionales Bretagne-Anjou (évêché de Nantes, autour de Montfaucon)[4].

En 2014, un projet de fusion de l'ensemble des communes de l'intercommunalité se dessine. Le 2 juillet 2015, les conseils municipaux de l'ensemble des communes du territoire communautaire votent la création d'une commune nouvelle baptisée Sèvremoine pour le 15 décembre 2015, dont la création est officialisée par arrêté préfectoral du 5 octobre 2015[1].

Politique et administration

Administration municipale

Administration actuelle

Depuis le , Saint-Crespin-sur-Moine constitue une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Sèvremoine, et dispose d'un maire délégué[1].

Liste des maires délégués successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
15 décembre 2015en coursMarie-Claire Starel[5]  
Les données manquantes sont à compléter.

Administration ancienne

Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
mars 2008décembre 2015Marie-Claire Starel[6]DVD 
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelage

Saint-Crespin-sur-Moine a développé des actions de jumelage avec :

  • Drapeau de la France Manzat (France) depuis le . Manzat est située à 396 kilomètres[7].

Ancienne situation administrative

La commune est membre de la communauté de communes de Moine-et-Sèvre[8], elle-même membre du syndicat mixte Pays des Mauges. La création de la commune nouvelle de Sèvremoine entraîne sa suppression à la date du , avec transfert de ses compétences à la commune nouvelle[1].

Jusqu'en 2014 Saint-Crespin-sur-Moine fait partie du canton de Montfaucon-Montigné et de l'arrondissement de Cholet[9]. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La commune est alors rattachée au canton de Saint-Macaire-en-Mauges, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[10].

Population et société

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 1 588 habitants, en augmentation de 2,98 % par rapport à 2008 (Maine-et-Loire : 3,2 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
179318001806182118311836184118461851
9617627969759851 0651 0871 1811 145
185618611866187218761881188618911896
1 2741 2931 2671 2201 2441 1831 1871 1501 156
190119061911192119261931193619461954
1 1111 0901 037908921919890863896
196219681975198219901999200720122013
1 4471 4091 3411 3451 3811 4111 5271 5871 588
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est sensiblement égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,5 %, 15 à 29 ans = 17,8 %, 30 à 44 ans = 24,9 %, 45 à 59 ans = 20,8 %, plus de 60 ans = 13,1 %) ;
  • 50,3 % de femmes (0 à 14 ans = 21,5 %, 15 à 29 ans = 17,2 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 19,5 %, plus de 60 ans = 18,6 %).
Pyramide des âges à Saint-Crespin-sur-Moine en 2008 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,1 
4,9 
75 à 89 ans
7,6 
7,9 
60 à 74 ans
10,9 
20,8 
45 à 59 ans
19,5 
24,9 
30 à 44 ans
23,2 
17,8 
15 à 29 ans
17,2 
23,5 
0 à 14 ans
21,5 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[16].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Économie

Sur 119 établissements présents sur la commune à fin 2010, 32 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 11 % du secteur de l'industrie, 8 % du secteur de la construction, 40 % de celui du commerce et des services et 10 % du secteur de l'administration et de la santé[17].

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Maison du mineur et des énergies : espace ludique et interactif pour découvrir les énergies naturelles, l'exploitation de la mine d'uranium, l'électricité, le cycle de l'eau...
  • Ferme animalière de la Bottière : parc vallonné de 6 hectares, découverte des animaux de la ferme issues de races anciennes et originales.
  • Espace botanique de Bikini : espace botanique rassemblant les différentes espèces d'arbres les plus fréquentes dans les Mauges.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

  1. a, b, c et d {{article|titre=Arrêté no DRCL-NCL-2015-60 en date du 5 octobre 2015 portant création de la commune nouvelle de Sèvremoine|date=5 octobre 2015|périodique=Recueil spécial des actes administratifs de la préfecture de Maine-et-Loire|numéro=74|lire en ligne=« http://www.maine-et-loire.gouv.fr/IMG/pdf/074-RAA_special_du_9_octobre_2015.pdf%7Cformat%3DPDF%7D%7D »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  2. IGN et BRGM, Géoportail Saint-Crespin-sur-Moine (49), consulté le 21 octobre 2012.
  3. WikiAnjou.
  4. René Cintré, Hervé Ronné (photographies), Les marches de Bretagne, une frontière du Moyen Âge à découvrir, Rennes, Éditions Ouest-France, coll. « Nature des lieux », 2011, 179 p., (ISBN 978-2-7373-5149-5).
  5. « Saint-Crespin-sur-Moine », sur Sèvremoine (sevremoine.fr) (consulté le 2 juin 2017).
  6. Ouest-France, Le maire sortant réélu pour un nouveau mandat, article du 1er avril 2014.
  7. Manzat est une commune située en Auvergne, à 30 km de Clermont-Ferrand, au nord de la chaîne des Puys.
  8. Composition de l'EPCI de Moine et Sèvre (200006880), consulté le 27 octobre 2013.
  9. Fiche de la commune de Saint-Macaire-en-Mauges, consultée le 28 février 2015.
  10. Légifrance, Décret Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  15. « Évolution et structure de la population à Saint-Crespin-sur-Moine en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 octobre 2012)
  16. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 21 octobre 2012)
  17. Statistiques locales du territoire de Saint-Crespin-sur-Moine (49), consultées le 9 mai 2013.