Rixheim

Rixheim
Rixheim
L'hôtel de ville.
Blason de Rixheim
Blason
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionGrand Est
DépartementHaut-Rhin
ArrondissementMulhouse
CantonRixheim
(bureau centralisateur)
IntercommunalitéMulhouse Alsace Agglomération (M2A)
Maire
Mandat
Ludovic Haye (DVD)
2017-2020
Code postal68170
Code commune68278
Démographie
Population
municipale
13 990 hab. (2015 en augmentation de 7,65 % par rapport à 2010)
Densité716 hab./km2
Géographie
47° 44′ 58″ nord, 7° 24′ 19″ est
AltitudeMin. 232 m
Max. 366 m
Superficie19,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Rixheim

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Rixheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rixheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rixheim
Liens
Site webrixheim.fr
Mulhouse : superposition de la couronne périurbaine, de la banlieue, de la zone d'emploi et du périmètre de Mulhouse Alsace Agglomération. Rixheim tient un rôle de ville-lisière au sein de la métropole mulhousienne.

Rixheim [ʁiksaɪm] est une commune française de la banlieue de Mulhouse[1] située dans le département du Haut-Rhin, en Alsace, région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace et est membre de Mulhouse Alsace Agglomération (M2A).

Ses habitants sont appelés les Rixheimois.

Rixheim compte près de 15 000 habitants, ce qui en fait la sixième ville du Haut-Rhin. Aux portes du Sundgau, dont elle épouse les premiers contreforts au sud et à l’ouest, touchant à la plaine alluviale de l’Ill au nord et bordée à l’est par la forêt domaniale de la Hardt, la commune s’étend sur 1 953 hectares dont 973 de forêt. Elle fait partie de l’agglomération mulhousienne.

La particularité de Rixheim est de constituer un cadre de vie agréable et pratique qui concentre l’ensemble des commodités liées au milieu urbain en proposant une importante offre de services (transports en commun, crèches, périscolaire ainsi que de nombreux commerces…) tout en conservant les avantages et la tranquillité de la campagne tels que la proximité des collines, de la forêt et un environnement paisible. L’ensemble de ces éléments permettent au Maire, Ludovic HAYE, d’affirmer « qu’il fait bon vivre à Rixheim, c’est une petite ville à la campagne ».

La population de Rixheim est jeune (61 % de moins de 40 ans et 29 % a moins de 20 ans). La commune compte 8 écoles (maternelles et primaires), un collège, trois gymnases (dont un privé), un stade de football, plusieurs courts de tennis et locaux d’arts martiaux, un parcours de forme, une piscine, trois centres socioculturels, une école de musique et un musée, labellisé Musée de France.

Près d’une centaine d’associations reflètent la vitalité de la vie sociale, culturelle et sportive.

Communes limitrophes

Géographie

À 5 kilomètres de la ville-centre de Mulhouse, à la croisée des routes de Strasbourg et Mulhouse intra-muros à Bâle (A35-A36 à Sausheim) et de Habsheim à Ottmarsheim (anciennes voies romaines), la commune de Rixheim est située dans une anse du fossé rhénan aux confins de la forêt domaniale de la Hardt, des collines sundgauviennes et de la plaine alluviale de l’Ill. Les altitudes varient entre 365 mètres (Zürenwald) et 232 mètres (Pont du Bouc).

Histoire

Le nom de Richeneshies est attesté en 823 mais le site semble avoir été occupé en permanence depuis l'époque néolithique[2],[3].

L'installation des chevaliers de l'ordre teutonique à Rixheim date du milieu XIIIe siècle : l'ordre y possède des bâtiments agricoles qui dépendent de la commanderie de Mulhouse. En 1527, la Réforme protestante s'installe à Mulhouse et pousse les chevaliers teutoniques à quitter la ville pour construire une nouvelle commanderie à Rixheim. Lors de la conquête de l'Alsace par la France, Louis XIV confisque les biens de l'ordre. Il faut attendre 1733 pour que le Commandeur Philippe Antoine de Montjoie obtienne l'autorisation de construire une nouvelle commanderie qui sera occupée par l'Ordre jusqu'à la Révolution, période à laquelle les chevaliers quittent le site qui est transformé en cantonnement, puis en magasin à fourrage et enfin en hôpital militaire avant d'être vendu comme bien national. Au XIXe siècle, l'industriel mulhousien Jean Zuber, fabricant de papier peints, s'installe avec sa famille dans le bâtiment et réaménage le jardin (serres et arbres remarquables)[4]. La manufacture de papier peint Zuber et Cie et employa au plus fort de son activité jusqu’à 300 ouvriers.

Rixheim fut une commune agricole et viticole jusqu'au milieu du XIXe siècle, devenant alors progressivement une ville ouvrière. Beaucoup se rendaient aussi dans les usines mulhousiennes, à pied ou en train lorsque la gare fut ouverte en 1841 après la construction de la ligne de chemin de fer Mulhouse-Bâle.

Si Peugeot qui s’implante en 1962 dans la forêt de la Hardt fut à cette époque le principal pourvoyeur d’emploi, il importe de ne pas oublier l'entreprise Pöppelmann qui s'établit en mai 1980 à Rixheim et fut à l’origine du jumelage entre les deux communes.

Au début des années 1980, la population avait doublé, donnant naissance à deux nouveaux quartiers, les Romains et le Parc d’Entremont. Le quartier d'Île Napoléon qui fut créé au début des années 1930 lorsqu’un dépôt d’entretien et de réparation du matériel des chemins de fer appelé la Rotonde fut construit à cet endroit, voit doubler sa population dans les années 1960 et 1970 notamment avec l’implantation d’immeubles permettant de loger les ouvriers travaillant chez Peugeot et leur famille.

Depuis 1986, outre la manufacture qui poursuit depuis plus deux siècles la production de papier peint, l’ancienne commanderie abrite l'Hôtel de Ville et le musée du papier peint créé en 1983 à partir du fonds ancien de l’entreprise.

Rixheim est aujourd'hui une ville comptant trois zones industrielles et plus de 460 entreprises et commerces. Le constructeur automobile Peugeot dont l'usine se trouve en partie sur le ban de la commune (150 hectares), représente l’industrie la plus importante (8 000 salariés).

Faits divers

Le 26 juin 1988, un Airbus A320 s'est écrasé sur le territoire communal de Rixheim, dans la forêt de la Hardt qui borde l'aérodrome de Mulhouse-Habsheim. L'avion effectuait un passage à très basse altitude au cours d'un meeting aérien.

Héraldique

Blason de Rixheim

Les armes de Rixheim se blasonnent ainsi :
« Diapré d'argent à deux cadrils de gueules cambrés et entrelacés en forme de rose. »[5]

Politique et administration

Budget et fiscalité 2014

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[6] :

  • total des produits de fonctionnement : 15 809 000 , soit 1 178  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 13 534 000 , soit 1 008  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 5 053 000 , soit 376  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 4 209 000 , soit 314  par habitant ;
  • endettement : 7 619 000 , soit 568  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 15,20 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 16,12 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 64,42 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
19191929Théodore Burget[7]UPREmployé de banque
Conseiller général du canton de Habsheim
Les données manquantes sont à compléter.
?mars 1971Louis Gully  
mars 1971juin 1995Pierre Braun[8],[9] Chef de gare
juin 1995mars 2008Bernard Hanser[10]RPR puis UMPRetraité EDF-GDF
Suppléant du député Jean Ueberschlag (1988 → 2001)
mars 200813 juillet 2017[11]
(démission)
Olivier BechtDVD puis AgirMagistrat et professeur des universités associé
Député de la 5e circonscription du Haut-Rhin (2017 → )
Conseiller départemental du canton de Rixheim (2015 → 2017)
Vice-président du conseil départemental du Haut-Rhin (2015 → 2017)
24 septembre 2017[12],[13]en coursLudovic HayeDVDIngénieur
Les données manquantes sont à compléter.

Économie

La transnationale mexicaine de matériaux de construction, Cemex, y possède une unité de béton prêt à l'emploi. Les Dragées Faller y ont leur siège social. Meng (fabricant de transformateurs électriques) y a son usine où travaillent les 42 salariés[14].

Démographie

A la fin des années 1960 la commune ne comptait que 5 000 habitants. Elle connut alors une forte croissance démographique et urbanistique liée à l’implantation de nombreuses zones industrielles à Rixheim et dans la région mulhousienne ainsi qu’au développement du travail frontalier en Allemagne mais surtout en Suisse.L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la populationeffectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, lespopulations légalesdes communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais surune collecte d'information annuelle, concernant successivement tousles territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête parsondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont unrecensement réel tous les cinq ans[15],[Note 1].

En 2015, la commune comptait 13 990 habitants[Note 2], en augmentation de 7,65 % par rapport à 2010 (Haut-Rhin : +1,71 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
179318001806182118311836184118461851
2 0302 0672 3212 4632 9412 9793 0222 9952 970
185618611866187118751880188518901895
2 9913 2833 2663 2423 1153 0753 1383 1233 190
190019051910192119261931193619461954
3 3463 3763 5953 3563 5683 9694 2093 9284 284
196219681975198219901999200620112015
4 8695 7238 41910 71811 66912 60813 06113 14513 990
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

La commune de Rixheim a un collège public d'enseignement secondaire, le collège Capitaine Dreyfus. Mais elle compte également 4 écoles élémentaires.

Lieux et monuments

Article détaillé : Musée du papier peint de Rixheim.
Le musée du papier peint peut être visité à la Commanderie. Des milliers de documents, relatant l'histoire du papier peint du XVIIIe siècle à nos jours, y sont visibles, dont les fameux panoramiques, spécialités de Rixheim.

Villes jumelées avec Rixheim

Personnalités liées à la commune

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. Communes constituant l'agglomération mulhousienne (Mulhouse + Banlieue) sur le site de l'INSEE
  2. Au carrefour du Sundgau, la forêt de la Hardt et la plaine de l'Ill
  3. « Historique du village », notice no IA00096431, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Patrimoine - Mairie de Rixheim »
  5. Archives Départementales
  6. Les comptes de la commune « Copie archivée » (version du 23 mars 2015 sur l'Internet Archive)
  7. Notice NetDBA de BURGET Théodore, alsace-histoire.org, Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace.
  8. « Décès de Pierre Braun », lire en ligne)
  9. Notice NetDBA de BRAUN Pierre, alsace-histoire.org, Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace.
  10. « L’ancien maire Bernard Hanser est décédé », lire en ligne)
  11. Olivier Becht : sa démission de son mandat de Maire de Rixheim non sans un pincement au coeur, olivierbecht.com, site internet d'Olivier Becht.
  12. Grégory Lobjoie, « Le prochain maire, c’est Ludovic Haye », lire en ligne)
  13. Emmanuel Delahaye, « Ludovic Haye élu maire à l’unanimité », lire en ligne)
  14. Les transformateurs Meng investissent 2 millions d’euros dans une nouvelle usine en Alsace, Traces Ecrites News, 19 janvier 2017
  15. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  18. Le tumulus de Rixheim
  19. Tumulus de Rixheim (TMRIXH)
  20. Balade au Tumulus de Rixheim
  21. « Eglise paroissiale Saint-Léger », notice no IA00096453, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. Notice Notice no IM68004436, base Palissy, ministère français de la Culture orgue (grand orgue à positif)
  23. Inventaire de l'orgue
  24. « Presbytère, Ferme », notice no PA00081562, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. « Presbytère », notice no IA00096455, base Mérimée, ministère français de la Culture
  26. Monument aux morts
  27. Célébration du Célébration du 25e anniversaire du Jumelage Rixheim-Lohne
  28. Fontaine
  29. E.T est revenu... à Rixheim
  30. « Ancienne manufacture Zuber (antérieurement Commanderie des chevaliers teutoniques) », notice no PA00085636, base Mérimée, ministère français de la Culture
  31. « Commanderie de chevaliers teutoniques », notice no IA00096454, base Mérimée, ministère français de la Culture
  32. Jumelages
  33. Jumelage avec les 16 communes du Canton de Valence sur Baïse, canton regroupant les villages de Ayguetinte, Beaucaire, Bezolles, Bonas, Castéra-Verduzan, Justian, Lagardère, Larroque-Saint-Sernin, Maignaut-Tauzia, Roquepine, Roques, Rozès, Saint-Orens-Pouy-Petit, Saint-Paul-de-Baïse, Saint-Puy et Valence-sur-Baïse
  34. Arbre généalogique
  35. [1]