Pepe Hillo

Pepe Hillo
Image illustrative de l’article Pepe Hillo
Gravure n°33 de la série La Tauromaquia de Goya, réalisée en 1815. Elle représente le premier instant de la cogida de Pepe-Hillo, avant que le taureau le soulève et l'envoie en l'air.
Présentation
Nom de naissanceJosé Delgado Guerra
Naissance
Séville
Décès (à 47 ans)
NationalitéEspagnol
Carrière
InventionDifférentes suertes
Mort dans l'arènede Madrid
Tué parBarbudo
Compléments
Auteur du traité de tauromachie : La Tauromaquia o el arte de torear de pié y a caballo

José Delgado Guerra dit « Pepe Hillo » (on lit parfois « Pepe Illo ») était un matador espagnol né le à Séville, mort à Madrid le .

Présentation

Élève de « Costillares », il torée dès l'âge de quatorze ans et semble avoir alterné avec lui et Pedro Romero avant d'atteindre seize ans.

Il est décrit comme fragile et sensuel, mais surtout comme un grand torero. Sa rivalité notable avec Pedro Romero conduisit ces deux grands maestros à fixer les règles de la corrida. Pepe Hillo, inventant de nouvelles suertes, fut considéré, en particulier, comme le véritable fondateur de l'école de Séville.

Il est l'auteur d'un monumental traité de tauromachie, La Tauromaquia o el arte de torear de pié y a caballo qui fera longtemps référence. Il est également censé être l'inventeur de la passe de cape qu'il a décrite comme la « mas interesante e sumamente sencilla (extrêmement simple) et qu'il a nommée Aragonesa[1]. »

Le , il est pris dans les arènes de Madrid par le taureau « Barbudo », qui lui fait perdre connaissance puis s'acharne sur lui. Il meurt en quelques minutes.

Goya immortalisa sa mort dans plusieurs des gravures de la série intitulée La Tauromaquia.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie

  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont, (ISBN 2221092465)
  • Paul Casanova et Pierre Dupuy, Dictionnaire tauromachique, Marseille, Jeanne Laffitte, (ISBN 2862760439)
  • Auguste Lafront, Encyclopédie de la corrida, Paris, Prisma,

Notes et références

Voir aussi