Neufgrange

Ne doit pas être confondu avec Neuves-Granges.

Neufgrange
Neufgrange
Église Saint-Michel
Blason de Neufgrange
Héraldique
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionGrand Est
DépartementMoselle
ArrondissementSarreguemines
CantonSarreguemines
IntercommunalitéCommunauté d'agglomération Sarreguemines Confluences
Maire
Mandat
Gérard Ledig
2014-2020
Code postal57910
Code commune57499
Démographie
GentiléNeufgrangeois
Population
municipale
1 360 hab. (2014)
Densité190 hab./km2
Géographie
49° 04′ 39″ nord, 7° 04′ 07″ est
AltitudeMin. 214 m
Max. 278 m
Superficie7,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Neufgrange

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Neufgrange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neufgrange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neufgrange
Liens
Site webwww.neufgrange.fr

Neufgrange est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-Est, en région Grand Est.

Géographie

Toponymie

  • Anciennes mentions : Newscheuren (1592 et 1594) ; Neu-Scheuern (1600) ; Scheuern (1614) ; Neucher, Neufchere, Neuvegrange et Neufgrange (1750) ; Neufgrange (1793) ; Neuscheuern (1871-1918).
  • En francique lorrain : Schire[1] et Nej-schire. En allemand : Neuscheuren[2].
  • Durant le XIXe siècle, Neufgrange était également connu sous l'alias de Neu-Schiren[3].
  • neufve grange est la traduction du germanique neue scheuer[4], bien que le mot grange (< gallo-roman *GRANICA) soit féminin, on écrit Neuf-. L'ancien français admet un homonyme de l'allemand Scheuer (forme féminine, issue du vieux haut allemand scûra), à savoir escure qui ne subsiste qu'en toponymie (cf. Xures, Meurthe-et-Moselle; Escures, Calvados; Équirre, Nord-Pas-de-Calais). Il est sans doute issu du vieux bas francique *skûr (cf. néerlandais schuur, vieux haut allemand scûr).

Histoire

Héraldique

Blason de Neufgrange Blason D'azur à la fasce d'or à la bordure d'argent chargée de huit coquilles de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration

Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
19531999Raymond Lampert  
mars 1999mars 2014Célestin BarthelSE 
mars 2014 Gérard LedigSE 
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la populationeffectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, lespopulations légalesdes communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais surune collecte d'information annuelle, concernant successivement tousles territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population estréalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées parinterpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 1 435 habitants[Note 1], en augmentation de 0,14 % par rapport à 2010 (Moselle : -0,06 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
179318001806182118361841186118661871
215316322618480445450511533
187518801885189018951900190519101921
554565566587602599622631633
192619311936194619541962196819751982
6707477576817277719361 0001 107
1990199920062007200820132015--
1 2341 2701 3421 3521 3621 4031 435--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

  • Château construit vers 1761 pour le baron Jean-Nicolas de Jacquemin, occupé par le couvent et l'école des pères spiritains désormais fermé.

Édifices religieux

Chapelle de l'ancien couvent des Pères spiritains
  • Église Saint-Michel 1761, agrandie 1882, restaurée en 1962-1965.
  • Chapelle de l'ancien couvent des Pères spiritains, aujourd'hui Institut Saint-Joseph.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. Geoplatt
  2. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  3. Administration générale des postes, Dictionnaire des postes aux lettres, contenant, dans un ordre alphabétique général, les noms des villes, communes et principaux lieux habités de la France, Paris, Imprimerie Royale, 1845.
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France: Tome 3, Formations dialectales.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.