Ministère de la Culture (Espagne)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ministère de la Culture.

Ministère de la Culture et des Sports
(es) Ministerio de Cultura y Deporte
Situation
Création ;  ;
Dissolution ;
TypeDépartement ministériel
SiègeCasa de las Siete Chimeneas
Plaza del Rey, 1
Madrid (Espagne)
LangueEspagnol
Budget0,6 milliard ()
Organisation
MinistreJosé Guirao

Site webmecd.gob.es

Le ministère de la Culture et des Sports (en espagnol : Ministerio de Cultura y Deporte) est le département ministériel responsable de la gestion du patrimoine culturel, des arts, de la création et des sports en Espagne.

Le ministre actuel est l'indépendant José Guirao, depuis le [1].

Le siège central du ministère se situe à la Casa de las Siete Chimeneas, sur la Plaza del Rey à Madrid.

Missions

Fonctions

Le ministère de la Culture est responsable de la promotion, de la protection et de la diffusion du patrimoine historique espagnol, des musées d'État et des arts, des livres, de la lecture et de la création littéraire, des activités cinématographiques et audiovisuelles, et des livres et bibliothèques d'État ; de la promotion et la diffusion de la culture en espagnol, ainsi que de l'impulsion des actions de coopération culturelle et — en coordination avec le ministère des Affaires étrangères — des relations internationales en matière de culture. Il est également responsable de la proposition et de l'exécution des politiques gouvernementales en matière de sports[2].

Organisation

Le ministère de la Culture s'organise de la façon suivante[3] :

  • Ministre de la Culture et des Sports (Ministra de Cultura y Deporte) ;
    • Sous-secrétariat de la Culture et des Sports (Subsecretaría de Cultura y Deporte) ;
      • Secrétariat général technique ;
      • Direction des Infrastructures et équipements de la Culture ;
    • Direction générale du Livre et du Développement de la lecture ;
    • Direction générale des Industries culturelles et de la Coopération ;
    • Direction générale des Beaux-arts ;
    • Conseil supérieur des Sports (Consejo Superior de Deporte) ;
      • Direction générale des Sports ;
      • Agence espagnole de la Protection de la santé dans le sport ;
    • Bibliothèque nationale d'Espagne (Biblioteca Nacional de España) ;
    • Institut national des Arts scéniques et de la Musique (Instituto Nacional de las Artes Escénicas y de la Música) ;
    • Institut de la Cinématographie et des Arts audiovisuels (Instituto de la Cinematografía y de las Artes Audiovisuales) ;
    • Musée du Prado (Museo Nacional del Prado) ;
    • Musée national centre d'art Reina Sofía (Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía).

Histoire

Le premier département ministériel chargé des affaires culturelle est institué en , en tant que ministère de l'Institution publique et des Beaux-arts (en espagnol : Ministerio de Instrucción Pública y Bellas Artes). Devenu le ministère de la Culture et de l'Enseignement (Ministerio de Cultura y Enseñanza) en , il prend deux ans plus tard le titre de ministère de l'Éducation (Ministerio de Educación), toute référence à l'action culturelle du département se révélant inexistante sous le franquisme.

Le retour de la démocratie en entraîne une profonde réorganisation du gouvernement. Le , Adolfo Suárez crée le « ministère de la Culture et du Bien-être » (Ministerio de Cultura y Bienestar)[4]. S'il est renommé en « ministère de la Culture » (Ministerio de Cultura) six semaines plus tard[5], il conserve ses compétences en matière de droits des femmes et de politique de jeunesse.

Le , la nomination de Soledad Becerril comme ministre de la Culture fait d'elle la première femme à intégrer le gouvernement espagnol depuis la fin de la IIe République[6]. Le département perd ses compétences dans le domaine social avec la création par Felipe González du ministère des Affaires sociales (Ministerio de Asuntos Sociales) en [7].

Lors de l'arrivée au pouvoir du Parti populaire (PP) le , une nouvelle réorganisation ministérielle a lieu, et le ministère de la Culture est alors fusionné avec le ministère de l'Éducation pour former le ministère de l'Éducation et de la Culture (Ministerio de Educación y Cultura)[8]. Les socialistes le rétablissent lors de leur retour au gouvernement le , en tant que ministère de la Culture[9].

En , Mariano Rajoy le dissout à nouveau pour reformer le ministère de l'Éducation et de la Culture[10]. Lorsque Pedro Sánchez accède au pouvoir en , il constitue le « ministère de la Culture et des Sports »[2].

Titulaires depuis 1977

NomDates du mandatPartiGouvernement(s)
Pío CabanillasUCDSuárez Suárez II
Manuel ClaveroUCDSuárez Suárez III
Ricardo de la CiervaUCDSuárez Suárez III
Íñigo CaveroUCDSuárez Suárez III
Calvo-Sotelo
Soledad BecerrilUCDCalvo-Sotelo
Javier SolanaPSOEGonzález González I et II
Jorge SemprúnAucunGonzález González II et III
Jordi Solé TuraPSCGonzález González III
Carmen AlborchAucunGonzález González IV
Ministère de l'Éducation et de la Culture
Carmen CalvoPSOEZapatero Zapatero I
César Antonio MolinaAucunZapatero Zapatero I et II
Ángeles González-SindeAucunZapatero Zapatero II
Ministère de l'Éducation et de la Culture
Màxim HuertaAucunSánchez
José GuiraoEn fonctionPSOESánchez
Dans l’intervalle entre deux mandats, le ministre sortant assure l’intérim
Titres successifs :
  • 1977 : ministère de la Culture et du Bien-être
  • 1977-1996 ; 2004-2011 : ministère de la Culture
  • Depuis 2018 : ministère de la Culture et des Sports

Notes et références

  1. (es) Felipe Felipe VI et Real Decreto 418/2018, de 13 de junio, por el que se nombra Ministro de Cultura y Deporte a don José Guirao Cabrera. », sur boe.es, (consulté le 14 juin 2018).
  2. a et b (es) Real Decreto 355/2018, de 6 de junio, por el que se reestructuran los departamentos ministeriales. », sur boe.es/, (consulté le 7 juin 2018).
  3. (es) Real Decreto 817/2018, de 6 de julio, por el que se desarrolla la estructura orgánica básica del Ministerio de Cultura y Deporte y se modifica el Real Decreto 595/2018, de 22 de junio, por el que se establece la estructura orgánica básica de los departamentos ministeriales. », sur boe.es/, (consulté le 7 juillet 2018).
  4. (es) Real Decreto 1558/1977, de 4 de julio, por el que se reestructuran determinados Organos de la Administración Central del Estado. », sur boe.es, (consulté le 9 juin 2018).
  5. (es) Ministère de la Culture et du Bien-être, « Real Decreto 2258/1977, de 27 de agosto, sobre estructura orgánica y funciones del Ministerio de Cultura. », sur boe.es, (consulté le 9 juin 2018).
  6. (es) « Ocho personas protagonizan los únicos cambios en el Gobierno », lire en ligne).
  7. (es) Real Decreto 727/1988, de 11 de julio, de reestructuración de Departamentos Ministeriales. », sur boe.es, (consulté le 9 juin 2018).
  8. (es) Real Decreto 758/1996, de 5 de mayo, de reestructuración de departamentos ministeriales. », sur boe.es, (consulté le 9 juin 2018).
  9. (es) Real Decreto 553/2004, de 17 de abril, por el que se reestructuran los departamentos ministeriales. », sur boe.es, (consulté le 9 juin 2018).
  10. (es) Real Decreto 1823/2011, de 21 de diciembre, por el que se reestructuran los departamentos ministeriales. », sur boe.es, (consulté le 9 juin 2018).

Annexes

Articles connexes

Lien externe