María Teresa León

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leon.
Ne doit pas être confondu avec María León.
María Teresa León
Description de l'image Maria-teresa-goyri1.jpg.
Naissance
Logroño (Espagne)
Décès (à 85 ans)
Madrid (Espagne)
Activité principale
Écrivaine, scénariste, éditrice, traductrice, dramaturge, auteure de littérature pour la jeunesse
Auteur
Langue d’écriture Espagnol
Genres

María Teresa León, née le à Logroño et morte le (à 85 ans) à Madrid, est une romancière, essayiste, dramaturge et scénariste espagnole.

Biographie

Fille d'Angel Leon, un colonel de l'armée d'Espagne, Maria Teresa grandit dans une riche maison remplie de livres. Elle vit à Madrid, à Barcelone et à Burgos. Elle lit de nombreux livres d'auteurs connus tels que Victor Hugo, Alexandre Dumas et Benito Pérez Galdós. À cause du caractère mobile du travail de son père, le nomadisme marque profondément sa vie. Sa mère, Olivia Goyri, l'envoie étudier à l'Institución Libre de Enseñanza (Institution Libre de l’Éducation), où sa tante, María Goyri de Menéndez Pidal, enseigne alors. Là, elle obtient un diplôme en philosophie et en Lettres.

Elle fait partie du groupe littéraire Génération de 27.

À la fin de la guerre civile, elle doit s’exiler en France puis en Argentine, avant de rentrer en Espagne en 1977.

Elle a été l’épouse du journaliste et écrivain Gonzalo de Sebastián Alfaro et du poète Rafael Alberti, épousé en 1932.

Œuvres

Ses œuvres ne sont pas traduites en français

Théâtre

  • Huelga en el puerto, 1933
  • Misericordia, 1933
  • La tragedia optimista, 1937
  • La libertad en el tejado, 1989

Roman

  • Contra viento y marea, 1941
  • El gran amor de Gustavo Adolfo Bécquer, 1946
  • Don Rodrigo Díaz de Vivar, el Cid campeador, 1954
  • Juego limpio, Goyanarte, Buenos Aires, 1959
  • Doña Jimena Díaz de Vivar, gran señora de todos los deberes, 1960
  • Menesteos, marinero de abril, 1965
  • Cervantes. El soldado que nos enseñó a hablar, 1978

Récit

  • Cuentos para soñar, 1928
  • La bella del mal de amor, 1930
  • Rosa-Fría, patinadora de la luna, 1934
  • Cuentos de la España actual, 1935
  • Una estrella roja, 1937
  • Morirás lejos, 1942
  • Las peregrinaciones de Teresa, 1950
  • Fábulas del tiempo amargo, 1962

Essai

  • Crónica General de la Guerra Civil, 1939
  • La historia tiene la palabra, 1944

Scénario

  • Los ojos más bellos del mundo, 1943
  • La dama duende, 1945
  • El gran amor de Bécquer, 1946

Divers

  • Nuestro hogar de cada día, 1958
  • Sonríe China, 1958, mélanges
  • Memoria de la melancolía, 1970, biographie

Notes et références

Liens externes