Interleukine

Les interleukines (IL) sont un groupe de cytokines, ainsi nommées car les premières observations semblaient montrer qu'elles étaient exprimées par les globules blancs (leucocytes, d'où -leukin) en guise de moyen de communication (d'où inter-).

Le terme a été créé en 1979, une époque où n'étaient connues que deux interleukines (IL1 et IL2) :

  • L'interleukine 1 est sécrétée par les macrophages pour stimuler la prolifération puis la différenciation des lymphocytes T CD4 spécifiques à un antigène présenté sur les membranes des macrophages, et ayant préalablement été phagocytés par ces derniers.
    Elle fut identifiée en 1972 par Gery et Waksman, qui décrivaient pour la première fois la présence d'un facteur capable de potentialiser la réponse des lymphocytes T CD8.
    Les gènes de l'interleukine 1 α et β se trouvent sur le bras long du chromosome 2 constitués de 7 exons dont un non-codant.
    L'IL1 peut être sécrétée par de nombreuses cellules comme les macrophages, les lymphocytes B et T, les cellules dendritiques, les plaquettes, etc. Elle est présente dans les fluides biologiques (plasma, liquide amniotique…)
    Ses actions sont variées et redondantes avec celles du TNF : augmentation de la température corporelle (fièvre), dérèglement du sommeil, rejet de greffe, prolifération de fibroblastes
  • L'interleukine 2 est sécrétée par les lymphocytes T sécréteurs, résultants de la différenciation des LT CD4, donnant « l'autorisation » aux autres lymphocytes ayant reconnu le même antigène que lui de se diviser et de proliférer. Parmi les autres lymphocytes, les lymphocytes B se différencieront en plasmocytes et en lymphocytes B mémoire), ce qui déclenche la réponse immunitaire spécifique. Elle est aussi utile pour la multiplication des Lymphocyte T CD8 qui se différencieront ensuite en Lymphocytes T cytotoxiques

Il a été découvert par la suite que les interleukines étaient produites par une large variété de tissus et cellules, et que, bien que regroupées sous cette terminologie par commodité, elles ne présentent aucune parenté biochimique ni de fonction entre elles. Elles ont été classées par numéro au gré des découvertes. Au début 2006, 31 cytokines sont connues et dénommées sous l'intitulé IL. Début 2016, on en compte trente-sept[réf. nécessaire].

La fonction du système immunitaire dépend en grande partie des interleukines et de rares déficiences de certaines d'entre elles ont été décrites, conduisant à des maladies auto-immunes ou des immunodéficiences.

Liste d'interleukines connues et de leurs fonctions

  • IL1 : sécrétée par les macrophages, elle induit la phase de réaction aiguë, ainsi qu'une stimulation des Lymphocytes T.
  • IL2 : sécrétée par les lymphocytes T CD4, stimule la prolifération lymphocytaire et la différenciation de la réponse Th. Elle peut être utilisée en immunothérapie pour traiter le cancer et dans le cadre de l'infection par le VIH pour stimuler la prolifération des CD4.
  • IL3 : sécrétée par les lymphocytes T, elle stimule les cellules souches de la moelle osseuse.
  • IL4 : impliquée dans la prolifération des lymphocytes B, le développement des lymphocytes T et des mastocytes. Elle a un rôle important dans la réponse Th2 et les réactions allergiques.
  • IL5 : rôle dans la stimulation des lymphocytes B, la production de leucocytes éosinophiles et la production (ainsi que la glycosylation) des IgA.
  • IL6 : sécrétée par les macrophages, elle induit la phase de réaction aiguë, mais peut jouer des rôles anti-inflammatoires. Elle induit, en association avec le TGF-bêta, la différenciation des lymphocytes T naïfs en lymphocytes Th17.
  • IL7 : impliquée dans la survie, le développement et l'homéostasie des cellules B, T et NK.
  • IL8 : chémotactisme des neutrophiles
  • IL9 : stimule les mastocytes
  • IL10 : inhibe la production des cytokines de la réponse Th1.
  • IL11 : induit la phase de réaction aiguë
  • IL12 : stimulation des cellules NK, induction des cellules de la réponse Th1.
  • IL13 : stimule la croissance et la différenciation des lymphocytes B, inhibe les cellules Th1 et la production de cytokines pro-inflammatoires par les macrophages.
  • IL15 : stimule la maturation des cellules NK.
  • IL17 : induit la production de cytokines pro-inflammatoires.
  • IL18 : induit la production d'interféron-Gamma (IFNy)
  • IL21
  • IL23 : stimule l'angiogenèse, mais réduit l'infiltration des lymphocytes CD8.

Sous-famille des Interleukines 20 (IL-20), qui constituent un lien clé entre le système immunitaire et les tissus épithéliaux, et qui exercent des fonctions essentielles dans le déclenchement de l'immunité innée épithéliale :

  • IL-19 : sécrétée par les monocytes, les kératinocytes, les macrophages, les fibroblastes, les lymphocytes B et par les cellules épithéliales des voies aériennes supérieures. Leur expression est induite par le GM-CSF, l'IL-1β, l'IL-4, l'IL-13, l'IL-17, l'IL-22, le KGF et le LPS.
  • IL-20 : sécrétée par les monocytes, les granulocytes, les kératinocytes, les cellules dendritiques, les fibroblastes. Leur expression est induite par l'IL-1β, l'IL-17, l'IL-22, le LPS, le TNF.
  • IL-22 : sécrétée par les lymphocytes TH17, les ILC3s, les lymphocytes T CD8+, les lymphocytes T γδ, les cellules NK, les cellules myéloïdes, les fibroblastes. Leur expression est induite par l'AHR, l'IL-1β, l'IL-6, l'IL-23, Notch.
  • IL-24 : sécrétée par les monocytes, les cellules endothéliales, les mélanocytes, les lymphocytes TH2, les myofibroblastes subépithéliaux du côlon. Leur expression est induite par l'IL-1β, l'IL-17, l'IL-22 et le LPS.
  • IL-26 : sécrétée par les lymphocytes TH17, les cellules NK, les fibroblastes et les macrophages. Leur expression est induite par l'l'IL-1β et l'IL-23.
  • IL-27 : sécrétée par divers leucocytes, elle a une action anti-inflammatoire ou pro-inflammatoire selon les conditions.
  • IL-31
  • IL-33
  • IL-34

Notes et références