Hubert de Ryes

Hubert de Ryes est un seigneur normand qui aida en 1046 le jeune duc de Normandie Guillaume le Bâtard à se sortir d'une tentative d'assassinat.

Plaque commémorant l'aide apportée par Hubert de Ryes à Guillaume Duc de Normandie à Ryes

Biographie

Hubert de Ryes fut un petit seigneur du Bessin, connu pour avoir accueilli dans son domaine de Ryes le futur Guillaume le Conquérant, menacé de mort par un complot de barons normands de l'ouest du duché de Normandie (1046). En effet, alors que le jeune duc normand âgé d'environ 18 ans se trouvait dans sa résidence de Valognes, un fou de sa maison vint le prévenir de l'imminence de son assassinat. Immédiatement, Guillaume s'enfuit à cheval. Évitant les grands chemins, il trouva refuge dans le village de Ryes. Le seigneur du lieu, Hubert, ordonna alors à ses trois fils d'escorter le duc jusqu'à Falaise. Les quatre hommes arrivèrent en sécurité dans la forteresse ducale ; Guillaume put mener sa contre-offensive contre les barons rebelles[1].

La Chronique de l'Abbaye Saint-John de Colchester

La Chronique de l'Abbaye Saint-John de Colchester (Chronicle of St. John's Abbey, Colchester), qui fut écrite par les moines de l'abbaye, contient de nombreuses légendes et inexactitudes sur la famille de Ryes, qui fonda l'abbaye[2]. Il avait épousé Rohaise († 1121), une fille de Richard de Clare, issue des ducs de Normandie.

Descendance

Grâce à l'appui ducal, les trois fils d'Hubert eurent des carrières remarquables malgré leur basse noblesse :

Bibliographie

Notes et références

  1. François Neveux, La Normandie des ducs aux rois, Rennes, 1998, p.114-115 d'après le récit de Wace
  2. J. H. Round, « The Legend of 'Eudo Dapifer' », dans The English Historical Review, vol. 37, n°145 (1922), p. 1-34.
  3. a et b David R. Bates, « The Character and Career of Odo, Bishop of Bayeux (1049/50-1097) », dans Speculum, vol. 50, n°1 (1975), p. 1-20.