Gaston Cheq

Gaston Cheq
Description de cette image, également commentée ci-après
Gaston Cheq, leader des vignerons de l'Aube en 1911
Naissance
Bar-sur-Aube
Décès
Bar-sur-Aube
NationalitéFrançaise
Pays de résidenceChampagne
Profession
Agent d'assurance
Autres activités
Distinctions
La coopérative des Coteaux du Landion vinifie une cuvée en son honneur[1]

Gaston Cheq (né le à Bar-sur-Aube et mort en 1937 à Bar-sur-Aube) est le principal meneur de la révolte des vignerons de l'Aube en 1911.

Biographie

Gaston Cheq et les membres du Comité le 9 avril 1911 à Troyes

Agent d'assurances et membre du Parti socialiste, il conduisit des manifestations sur Troyes et Bar-sur-Aube afin que les vignobles aubois conservent l'appellation Champagne[1].

La mobilisation des viticulteurs aubois pour récupérer leur appellation culmina le à Troyes. Le comité d'organisation, conduit par Gaston Cheq, prit la tête du cortège, arborant des « insignes aux allures de médailles distribuées lors des comices agricoles », il était suivi par les femmes en tenue de travail, puis par les hommes en habits du dimanche[2].

Le bataillon de fer de Bergères et sa cantinière

Les manifestants brandissaient des pancartes rappelant leurs villages d'origine, intitulant leur délégation « bataillon de fer » et agitant, face à la troupe à cheval, autant de drapeaux rouges que de tricolores[2].

Les photographes prirent des clichés pour éditer des cartes postales généralement favorables aux manifestants. Beaucoup d'ailleurs prennent la pose en dépit du risque évident, puisque qualifiés de « mutins ». Cependant le gouvernement dut céder et abrogea le décret[2]. À Bar-sur-Aube, une statue a été élevée à la mémoire de Gaston Cheq qui atteste toujours de l'importance de cette révolte dans l’histoire régionale afin que les vignobles aubois conservent l'appellation Champagne[1],[3].

Notes et références

Bibliographie

Liens externes