Communauté de Madrid

Communauté de Madrid
Comunidad de Madrid
Blason de Communauté de Madrid
Armoiries
Drapeau de Communauté de Madrid
Drapeau
Administration
PaysDrapeau de l'Espagne Espagne
CapitaleMadrid
Statut d'autonomie1er mars 1983
Sièges au Parlement36 députés
11 (4 élus et 7 désignés) sénateurs
PrésidentÁngel Garrido (PP)
ISO 3166-2:ESES-MD
Démographie
GentiléMadrilène
Population6 448 270 hab. (2013)
Densité804 hab./km2
Rang3e rang (13,7 %)
Géographie
40° 30′ nord, 3° 40′ ouest
Superficie802 200 ha = 8 022 km2
Rang11e rang (1,6 %)
Divers
Indicatif téléphonique81, 91
Liens
Site webmadrid.org

La Communauté de Madrid (Comunidad de Madrid) est l'une des dix-sept communautés autonomes de l'Espagne, se composant de la province de Madrid. Sa capitale est la ville de Madrid, aussi capitale d'Espagne. Elle est bordée par les provinces de Guadalajara, de Cuenca, de Tolède (Castille-La Mancha), d'Ávila et de Ségovie (Castille-et-León). La Communauté de Madrid et la province de Madrid ont donc leur territoire en commun, ce qui peut être décrit par l'appellation communauté monoprovinciale. Par conséquent, Madrid ne dispose pas de députation. Elle compte une population de 6 448 270 habitants (INE 2013), la plupart habite sur son aire métropolitaine.

Cette communauté autonome fait partie de la région historique de Castille (officiellement reconnue comme étant castillane par son Statut d'autonomie)[citation nécessaire] et dispose d'une situation radiocentrique dans l'organisation du réseau de transports d'Espagne. Elle représente la deuxième économie du pays derrière la Catalogne, et après une croissance continue au cours de la dernière décennie, est devenue, en 2009, la 1re économie espagnole en termes de PIB. En 2013, le PIB de Madrid a représenté 18,3 % du PIB de l'Espagne, atteignant le deuxième rang, derrière 18,8 % pour la Catalogne, selon l'INE.

La formation de l'actuelle communauté autonome a été précédée d'un houleux débat politique, dans le contexte pré-autonomies de la fin des années 1970. Au début, on proposa de laisser la province de Madrid dans la communauté autonome de la Castille-La Manche, bien qu'avec un statut particulier, compte tenu de leurs conditions particulières pour tenir la capitale de l'État. En 1981, Madrid serait détachée de cette région, héritière de la précédente Nouvelle-Castille, à laquelle Madrid appartenait depuis le XIXe siècle. En 1983, la Communauté de Madrid est finalement constituée, tout en gardant sa condition castillane en tant que caractéristique essentielle, reconnue officiellement par son Statut d'autonomie.

La Ville de Madrid était alors élue capitale de la communauté autonome, même s'il y a eu d'autres initiatives pour que d'autres villes deviennent la capitale. C'était le cas d'Alcalá de Henares, qui présenta officiellement sa candidature au début des années 1980 et, plus récemment la ville de Getafe qui en 2006 a annoncé son aspiration à devenir capitale régionale.

Histoire

Le territoire de la future Communauté de Madrid est une région peu importante à l'époque de l'Empire romain : c'est alors une « zone de passage » où les légions se reposent en attente d'une rébellion. Antérieurement, la province de Madrid étant l'une des cinq provinces de la région historique de Nouvelle-Castille (l'actuelle Castille-La Manche), elle se constitue en communauté autonome « monoprovinciale » le par l'approbation de son statut d'autonomie, un des derniers adopté pendant la Transition démocratique espagnole. Parmi les raisons de sa constitution en communauté autonome se trouvent les grandes différences économiques et démographique entre la province de Madrid et les autres provinces environnantes, mais aussi le fait d'héberger la capitale de l'État espagnol.

Politique

Située sur la Puerta del Sol (Madrid), la Real Casa de Correos est le siège de la présidence de la Communauté de Madrid.

Institutions

En tant que communauté autonome, la Communauté de Madrid dispose d'un pouvoir exécutif et d'un pouvoir législatif.

Le président de la Communauté de Madrid est à la fois le chef du gouvernement autonomique et le représentant suprême de l'État. Il est investi, contrôlé et destitué par l'Assemblée de Madrid. Il préside le conseil de gouvernement, composé de conseillers (en espagnol : consejeros) qui disposent chacun d'un portefeuille précis. Ángel Garrido, du Parti populaire de Madrid, occupe cette fonction depuis .

L'Assemblée de Madrid assure le vote des lois, du budget de la communauté autonome, et contrôle l'action de l'exécutif. Elle se compose actuellement de 129 députés, un nombre variant selon la population de la communauté.

Contexte

Au début de l'autonomie, la Communauté de Madrid est un fief du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), qui gouverne avec la majorité absolue à l'Assemblée et contrôle la mairie de la capitale. Joaquín Leguina occupe alors le poste de président de la Communauté de Madrid.

La percée du Centre démocratique et social (CDS) en 1987 va petit à petit changer les équilibres politiques, puisque la mairie de Madrid bascule au centre droit en 1989, le Parti populaire (PP) la remportant en 1991. Cette même année, le PP devance le PSOE aux élections autonomiques mais Leguina se maintient au pouvoir avec l'aide de la Gauche unie (IU).

Depuis les élections de 1995, le PP de Madrid (PPM) gouverne la communauté autonome, quatre présidents s'étant alors succédé. Jusqu'en 2003, la présidence est effectivement occupée par Alberto Ruiz-Gallardón, qui sera ensuite maire de la capitale, puis ministre de la Justice. En mai 2003, la gauche l'emporte d'un siège sur le PP à l'Assemblée, mais échoue à former une majorité du fait de la défection de deux députés socialistes dans des conditions troubles. Une répétition des élections en octobre redonne la majorité absolue au PP et permet l'investiture d'Esperanza Aguirre, ancienne ministre et présidente du Sénat, première femme à présider la Communauté de Madrid. Réélue deux fois, elle démissionne en 2012 au profit de son vice-président Ignacio González.

Les élections de 2015 voient le PPM perdre sa majorité absolue avec à peine 48 députés sur 129 mais sa chef de file Cristina Cifuentes, précédemment déléguée du gouvernement, parvient à prendre la présidence de la communauté autonome après avoir trouvé un accord avec Ciudadanos (C's).

Finances publiques

En 2011, le budget de la Communauté de Madrid est de 18,8 milliards d`euros, situant ainsi celle-ci au troisième rang des budgets régionaux en Espagne[1]. Madrid est la troisième région la plus endettée du pays avec 13,492 milliards d´euros en 2010[2].

Population

Démographie

La population de la Communauté de Madrid a augmenté constamment depuis le début du e siècle :

AnnéePopulation
1900775 034
19201 067 637
19501 926 311
19703 761 348
19914 947 555
19965 022 289
hommes : 2 411 548
femmes : 2 610 741
20015 423 384
20055 921 066
20106 458 684

Sa croissance se situe au-dessus de la moyenne nationale. La grande majorité de la population se concentre dans la capitale et aux alentours.

Communes les plus peuplées

Les différentes villes composant la Communauté de Madrid :

Densité de population par commune selon l'Institut de statistique de la Communauté de Madrid (2017):
  •      ≥ 600 hab./km²
  •      De 200 á 600 hab./km²
  •      De 90 á 200 hab./km²
  •      De 20 á 90 hab./km²
  •      Moins de 20 hab./km²
  • VillePopulation
    Madrid3 233 054
    Móstoles204 463
    Alcala de Henares197 804
    Fuenlabrada195 131
    Leganés181 248
    Alcorcón162 524
    Getafe157 397
    Torrejón de Ardoz109 483
    Alcobendas103 149
    Parla91 024
    Coslada90 890
    Pozuelo de Alarcón78 083
    Las Rozas de Madrid71 937
    San Sebastián de los Reyes65 767
    Majadahonda61 788
    Collado Villalba52 445
    Rivas-Vaciamadrid49 696
    Valdemoro44 136
    Aranjuez43 926
    Arganda del Rey41 411
    San Fernando de Henares39 966
    Colmenar Viejo39 579
    Tres Cantos39 198
    Pinto37 559
    Boadilla del Monte35 588
    Galapagar29 218

    La communauté autonome est encadrée par la Castille-et-León au nord-ouest et la Castille-La Manche au sud-est.

    Madrid est également l'hôte du circuit del Jarama, un circuit de course de motorsport qui a autrefois accueilli la Formule 1 pour le Grand Prix automobile d'Espagne.

    Patrimoine

    De même, la région possède un riche patrimoine artistique et naturel, avec des trois biens classés au patrimoine mondial : le Monastère et le Site de l'Escurial, l'Université et le centre historique d'Alcalá de Henares, et enfin, le Paysage culturel d'Aranjuez.

    Notes et références

    Voir aussi

    Sur les autres projets Wikimedia :

    Articles connexes

    Liens externes