Cantal (département)
English: Cantal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cantal.

Cantal
Blason de CantalDrapeau de Cantal
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionDrapeau du Auvergne-Rhône-AlpesAuvergne-Rhône-Alpes
Création du département
Chef-lieu
(Préfecture)
Aurillac
Sous-préfecturesMauriac
Saint-Flour
Président du
conseil départemental
Bruno Faure (LR)
PréfèteIsabelle Sima[1]
Code Insee15
Code ISO 3166-2FR-15
Code Eurostat NUTS-3FR722
Démographie
GentiléCantalous,
Cantaliens
Population145 969 hab. (2016)
Densité25 hab./km2
Géographie
Superficie5 726 km2
Subdivisions
Arrondissements3
Circonscriptions législatives2
Cantons15
Intercommunalités10
Communes246
Vaches Aubrac sur le plomb du Cantal.
Paysage du Cantal, au nord du Puy Mary.

Le Cantal est un département français situé dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont le nom vient du massif volcanique du Cantal qui occupe le centre de son territoire. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 15. Sa préfecture est Aurillac.

Il correspond approximativement à la Haute-Auvergne, partition territoriale utilisée par les historiens dont les limites varient selon les auteurs.

Dénominations

Ses habitants sont appelés les Cantaliens ou, plus familièrement, les Cantalous.

Histoire

Article détaillé : Histoire du Cantal.

Ce département a été créé le en application de la loi du . Il correspond à la partie sud de l'ancienne province d'Auvergne, plus précisément aux trois bailliages des Montagnes d'Auvergne, d'Aurillac et de Carlat ainsi que certaines parties du Dauphiné d'Auvergne.

À sa création, le Cantal compte 273 communes, contre 246 le .

Au la région Auvergne, à laquelle appartenait le département, fusionne avec la région Rhône-Alpes pour devenir la nouvelle région administrative Auvergne-Rhône-Alpes.

Héraldique

Cantal

Blasonnement : D'or au gonfanon de gueules frangé de sinople, chargé en abîme d'un écusson d'azur à une bande d'or accompagnée de six coquilles Saint-Jacques d'argent.

Politique

Le Cantal est l'un des départements ayant donné le plus de présidents de la République à la France (2 dont Paul Doumer et Georges Pompidou ; au coude à coude avec les Bouches-du-Rhône et derrière Paris qui en a donné 6) et le département en ayant donné le plus par rapport au nombre d'habitants. Le Cantal peut être désigné comme étant une terre présidentielle au vu de sa faible démographie.Plusieurs ministres sont issus de ses rangs : Félix Esquirou de Parieu (ministre de l'Instruction publique), Paul Devès (ministre de l'Agriculture, ministre de la Justice, ministre de la Justice et des Cultes), Camille Laurens, ministre de l'Agriculture cinq fois en 1951, 1952 et 1953, René Souchon secrétaire d'État en 1983 et 1984, ministre délégué près du ministre de l'Agriculture en 1985 et Alain Marleix, secrétaire d'État aux Anciens combattants en 2007 et secrétaire d'État à l'Intérieur de 2008 à 2010, tous trois députés du Cantal. En 2017, le sénateur du Cantal Jacques Mézard, membre du PRG, devient ministre de l'Agriculture avant de rejoindre le poste de ministre de la Cohésion des territoires.

La culture politique dans le Cantal, plutôt gaulliste et pompidolienne, se particularise par une participation électorale élevée et une faible adhésion aux partis politiques.

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire du département du Cantal sont les suivantes :

ÉlectionTerritoireTitreNomTendance politique-Début de mandatFin de mandat
DépartementalesConseil départemental du CantalPrésident du conseil départementalBruno FaureLRjuillet 2017 - arrivé en cours de mandatmars 2020
LégislativesPremière circonscription du Cantal - sud-ouestDéputéVincent DescoeurLR
LégislativesDeuxième circonscription du Cantal - nord-estDéputéJean-Yves BonyLR
Sénatoriales (suffrage universel indirect)Département du CantalSénateurJacques MézardPRG2020
Sénatoriales (suffrage universel indirect)Département du CantalSénateurBernard DelcrosUDI2020
RégionalesAuvergne-Rhône-AlpesPrésident du conseil régionalLaurent WauquiezLR20152021
PrésidentielleFrancePrésident de la RépubliqueEmmanuel MacronLREM

Géographie

Article détaillé : Géographie du Cantal.
Article détaillé : Liste des communes du Cantal.

Climat

Article détaillé : Climat du Cantal.

Le Cantal est divisé en trois zones climatiques : l’Ouest subocéanique avec une pluviométrie abondante, le Centre montagneux avec la plus importante pluviométrie de France métropolitaine et de fortes chutes de neige l'hiver, et l'Est subcontinental frais plus sec et plus méridional.

Aurillac, bien que fréquemment affichée comme la ville la plus froide sur la carte météo en raison de son altitude élevée, est néanmoins l'une des villes les plus ensoleillées de France (21e)[2], devant Toulouse et Bordeaux.

Budget

Son budget est de 212,3 millions d'euros par an, soit 1 368 euros par an et par habitant.

Il est le troisième département le plus endetté de France par rapport au nombre d'habitants (1 120 euros par habitant).

Économie

Article détaillé : Économie du Cantal.

Musique

Le département est cité dans les paroles de la chanson Vesoul, écrite, composée et interprétée par Jacques Brel en 1968.

Démographie

En 2016, le département comptait 145 969 habitants[Note 1], en diminution de 1,09 % par rapport à 2011 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
179118011806182118261831183618411846
239 972220 304251 436252 100262 013258 594262 117257 423255 479
185118561861186618721876188118861891
253 329247 665240 523237 994231 867231 086236 190241 742239 601
189619011906191119211926193119361946
234 382230 511228 690223 361199 402196 999193 505190 888186 843
195419621968197519821990199920062011
177 065172 977169 330166 549162 838158 723150 778149 682147 577
2016--------
145 969--------
(Sources : SPLAF - population totale du département depuis sa création jusqu'en 1962[3] − puis base Insee − population sans doubles comptes de 1968 à 2006[4] puis population municipale à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Article détaillé : Démographie du Cantal.

En 2015, huit villes dépassaient 2 000 habitants. En voici la liste ci-dessous :

RangNom de la communePopulation municipale (2015)
1Aurillac25 875
2Saint-Flour6 630
3Arpajon-sur-Cère6 252
4Ytrac4 184
5Mauriac3 671
6Riom-ès-Montagnes2 591
7Maurs2 170
8Jussac2 015

Culture

La culture, dans cette zone rurale, est évidemment bien moins développée que dans la large ceinture plus urbaine qui entoure le Massif central. Alors que les produits culturels multimédia sont largement accessibles via internet, le spectacle vivant et les arts picturaux le sont beaucoup moins, il y a trop peu de structures de diffusion (la distance étant un autre frein).

Toutefois, on observe la présence forte de certaines formes, essentiellement à Aurillac. Abritant le Festival international de théâtre de rue et son lieu de production, la ville voit l'apparition d'un pôle regroupant l'ensemble des secteurs de la danse (formation, création, diffusion, pratique amateur, scène conventionnée, enseignement supérieur et secondaire, centre de recherche et ressources, 7 compagnies implantées, etc.) autour du Campus chorégraphique La Manufacture et le développement des cultures urbaines. Des communautés de communes comme celle de Sumène-Artense apportent néanmoins une diversité et une pluralité dans le spectacle vivant et plus particulièrement musical dans des zones justement desservies par ces services.

La campagne permet d'accueillir de nombreux festivals comme la Vachement Rock[6] d'Anglards-de-Salers.

Très prisées également par un public local et touristique[réf. nécessaire], les fêtes à thèmes qui marquent l'attachement du territoire aux produits de terroir : fête de la gentiane à Riom-es-Montagnes, foire à la châtaigne à Mourjou, fête de cornets à Murat, fête de l'estive à Allanche, fête de la noix à Sénezergues, fête de tarte à la tome à Raulhac, fête des tripoux à Thiézac, fête des palhas à Massiac, renaissance du sarrasin (plante) à Boisset[7]

Le Cantal dispose d'un patrimoine ancien et riche grâce au grand nombre d'églises romanes, de châteaux, de cités médiévales (Murat, Marcolès, Saint-Flour…), de villages de caractère (Salers, Tournemire, Lavigerie, Mandailles, Albepierre…), de burons ainsi qu'un riche petit patrimoine : croix en pierre, fontaines, fours anciens, maison bourgeoise, etc.

Personnalités

Voir Catégorie:Personnalité liée au Cantal

Tourisme

Article détaillé : Tourisme dans le Cantal.

Les résidences secondaires

Selon le recensement général de la population du 1er janvier 2013, 20,4 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires[8].

Ce tableau indique les principales communes du Cantal dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 20 % des logements totaux.

Liste des communes du Cantal

Article détaillé : Liste des communes du Cantal.

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

Ouvrages généraux

  • Ombres & Couleurs, entre Dordogne et Puy Mary, Frédéric Angot et Jean-Pierre Lacombe, Éditions Un Autre Reg'Art, 2016
  • Salers, perle de la Haute-Auvergne, Frédéric Angot et Jean-Pierre Lacombe, Éditions Un Autre Reg'Art, 2014
  • Lumières d'Aurillac, Frédéric Angot et Jean-Pierre Lacombe, Éditions de la Flandonnière, 2012
  • Le Pays de Salers, terre de 1000 lieux, Frédéric Angot et Jean-Pierre Lambe, Éditions Un Autre Reg'Art, 2013
  • Cantal, Louis-Jacques Liandier, Éditions De Borée, 1995
  • Le Cantal, Christian Marchi, Éditions De Borée, 1995
  • Le Cantal, Hautes terres d'Auvergne, Jean-Éric Jung, Daniel Brugès, Christian Marchi, Brigitte Mézard, Paris, 1998, Encyclopédies Bonneton,
  • Cantal. Quelque part sur terre, Marie-Hélène Lafon, Paris, Buchet-Chastel, 2005
  • Cantal bleu et vert, tout à l'envers, Thérèse Canet, Pierre Soissons photographe, Aurillac, L'Ostal del libre, 1994
  • Cantal. Terra incognita, Frédéric Angot, Créer, 2009
  • Le Cantal, éditions du Bastion
  • Le Cantal 1900-1920, c'était hier, Louis Taurant, Éditions De Borée
  • Dans les Monts du Cantal. Le Pays de l'Écir, Jacques Malouet, Paris, Payot, 1995.
  • Drôle de Cantal, Bernard Pouchèle, Lucien Souny, 2008
  • Le Guide du Cantal, Pierre Wirth, Paris, La Manufacture, 1994
  • Mon Cantal, carnet d'un voyageur d'ici, Daniel Brugès, Éditions De Borée, 1987
  • Connaître le Cantal, Marie-Claire Ricard, Éditions Sud Ouest, 2011, (ISBN 978-2-8177-0115-8)

Géographie, géologie, climat

  • Le Volcanisme du Cantal, éditions Chamina et BRGM éditions, 2007, 191 p.

Géographie humaine, économie

Architecture

  • Églises romanes de Haute Auvergne, 4 volumes, de Pierre et Pascale Moulier, Édition Créer
  • Auvergne et Bourbonnais gothique. Le cadre civil., Bruno Phalip, 2004, éditions Picard, Paris.
  • Vieilles églises et vieux châteaux de la Haute Auvergne, Louis de Ribier, Abbé Peschaud, Éditions du Bastion
  • La maison rurale en Auvergne, II Haute-Auvergne. Contribution à un inventaire régional, Roland Ondet, Patrice Trapon, 1977, Éditions Créer, Nonette
  • Abel Poitrineau, volume Auvergne, in Architecture rurale française. Corpus des genres, des types et des variantes , A. Dié, 1999
  • Seigneurs et bâtisseurs: le château et l'habitat seigneurial en Haute Auvergne et Brivardois entre le e siècle et le e siècle, Bruno Phalip, Clermont-Ferrand, 1993Charles Massin
  • Burons de Haute Auvergne, Jean-Claude Roc, Brioude, Watel, 1995
  • Le Canton de Vic-sur-Cère, inventaire topographique, Imprimerie nationale, 1984 (ISBN 2-11-080813-6)
  • La prévôté de Mauriac - Gentilhommières et châteaux, Louis de Ribier,

Ethnologie, croyances, coutumes, légendes

  • Trésor des contes, Henri Pourrat
  • Guide de l'Auvergne mystérieuse, Lauras-Pourrat, Paris, Tchou, 1989
  • Les Mystères du Cantal, Daniel Brugès, éditions De Borée, 2010
  • Vivre la terre, Jean et Marie-Louise paysans, Daniel Brugès, éditions De Borée, 2009
  • Fiòc e diable, Daniel Brugès, Nonette, édition Créer, 1984
  • Le Cantal, Hautes terres d'Auvergne (Partie "Ethnographie", p. 107-166, Daniel Brugès), Paris, 1998, Encyclopédies Bonneton.

Histoire

  • Dictionnaire de biographie cantalienne, Antoine Trin, 2 volumes, Menet, Éditions cantaliennes, 1973-1976 + Suppléments A B C D.
  • Dictionnaire statistique, ou Histoire, description et statistique du département du Cantal
  • Dictionnaire topographique du Cantal, Émile Amé, architecte
  • Villes et villages du Cantal 1900-1930 - Mémoire d'hier, Louis Taurant, Éditions De Borée
  • Recherches de la noblesse d'Auvergne, Louis de Ribier, rééditions Laffitte Reprint, et CD
  • Préhistoire du Cantal, Frédéric Surmely, Clermont-Ferrand, 2005 (ISBN 2-9526017-0-4)
  • « Une histoire du peuplement du massif cantalien », F. Surmely, conservateur du patrimoine, in Historia
  • La Vie politique et les parlementaires du Cantal sous la IIIe République (1871-1940), Lionel Tyssandier
  • À l'ombre du pouvoir. Le Cantal du milieu du e siècle à 1914, Christian Estève, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2002
  • Le Cantal de 1939 à 1945. Les troupes allemandes à travers le Massif Central. Eugène Martres, 1993
  • Les Noms de famille du Cantal, Marie-Odile Mergnac, Laurent Millet, NFCA, 2007
  • Revue de la Haute-Auvergne.

Guides touristiques

  • Auvergne, Guide vert
  • Auvergne, Velay, Guides bleus
  • Département du Cantal, 1879, Adolphe Joanne, Hachette
  • Volcan cantalien, 49 circuits de petite randonnée, 1996, Chamina, Clermont-Ferrand

Cuisines, fromages, charcuterie

  • Recettes d'Auvergne, Daniel Brugès et Christiane Valat, 2009, Éditions De Borée
  • Cuisinière du Cantal, Sonie Ezgullian, Éditions Stéphane Bachès, 2010
  • Recettes paysannes du Cantal, Marc Béziat, Éditions du Curieux, Rodez, 2004, (ISBN 978-2-914225-14-4)
  • La France à table no 127: Cantal, 1969, revue.
  • La Tuade du cochon,
  • Contes et saveurs d'Auvergne, André Bouyssou, chef de Vic-sur-Cère, 2000, Beaumont, éditions Debaisieux

Littérature

  • Pierre Besson (1872-1945), Un pâtre du Cantal, Paris, Delagrave, 1922.
  • Daniel Brugès, Mon Cantal, carnet d'un voyeur d'ici ; Dictons, proverbes et autres Sagesses d'Auvergne; Dictons, proverbes et autres Sagesses de nos campagnes. Les trois ouvrages sont publiés aux Éditions De Borée.
  • Christian Estève et Jean-Pierre Serre, Les Grandes affaires criminelles du Cantal, Éditions De Borée, 2008, 368 pages. (ISBN 978-2844948106)
  • Marie-Hélène Lafon, Le Soir du chien, roman, prix Renaudot des lycéens en 2001, Éditions Buchet/Chastel, 2001.
  • Noël Lafon, Écrits occitans cantaliens : dix siècles d'écrits occitans (XIe-XXIe siècle), Lo Convise, 2008.
  • Samuel Gance, La chapelle des damnés, Ex Aequo, (ISBN 978-2359625332).
  • Sylvie Baron, écrivain de thrillers dont "les Justicières de Saint-Flour" (éditions du Bord du Lot 2012), "Un été à Rochegonde", "Les ruchers de la colère","L'Auberge du Pont de Tréboul", "L'Héritière des Fajoux" (Calmann-Levy 2014,2015,2016,2017)

Musique et danse

  • Cantal. Violoneux et chanteurs traditionnels en Auvergne, 33 Tours, Le Chant du Monde
  • Chants et danses du Cantal, René Saget, 33 Tours, Le Chant du Monde
  • La Bourrée du Carladès. Vic-sur-Cère, Louis Audebert, 33 Tours, Tivoli
  • Cantal, musiques traditionnelles, Agence des musiques traditionnelles en Auvergne (AMTA), coffret de deux cassettes audio avec textes et traductions

Liens externes