Amstrad PCW

Amstrad PCW
L'Amstrad PCW 8512
L'Amstrad PCW 8512
TypeMicro-ordinateur
Date de sortie1985
Fin de production1998
Environnementimprimante matricielle
lecteurs de disquettes 3 pouces de 360 ko
Système d'exploitationCP/M avec le logiciel de traitement de texte LocoScript
système propriétaire pour le PcW16
ProcesseurZilog Z80
Mémoire256 ou 512 ko
Écranmonochrome en 32 lignes de 90 caractères

La série des Amstrad PCW (pour Personal Computer Word processor) est une série d'ordinateurs personnels de la société anglaise Amstrad. Chaque micro-ordinateur se voulait être une solution intégrée de bureautique pour la maison et à destination du grand public. Le premier ordinateur de cette série date de 1985.

Modèles

Tous ces modèles ont un écran monochrome vert capable d'afficher 90x32 caractères (720x256 - excellent pour l'époque), une imprimante matricielle à 9 aiguilles spécifique (une partie de l’électronique est déportée dans l'écran).

  • PCW 8256 ou Joyce (1985) - 256 Kio de RAM - 1 lecteur 3" simple face (disquette double face, 2x180 Kio, héritée du CPC),
  • PCW 8512 ou Joyce Plus (1985) - 512 Kio de RAM et un 2e lecteur 3" double face double densité (FD2 - 720 Kio, en option sur le 8256 - modèle EME-231).


Nouvelle série avec un look plus moderne, un écran monochrome noir et blanc (toujours du 90x32) et un port centronic (pour connecter une imprimante standard) :

  • PCW 9512 (1987) - une imprimante à marguerite remplace l'imprimante à aiguilles - 1 lecteur 3" de 720 Kio (modèle EME-232) - Locoscript v2 (incluant LocoSpell et LocoMail).


Ces trois modèles remplacent le PCW 9512 - Le lecteur 3" est remplacé par un lecteur 3"1/2 devenu standard (720 Kio) - notez que PCW devient PcW :

  • PcW 9256 (1991) - Seulement 256 Kio de RAM, le vieux Locoscript v1 (pas assez de RAM pour la v2) et l'imprimante matricielle des PCW 8256 et 8512.
  • PcW 9512+ (1991) - Identique au PCW 9512 avec 2 choix d'imprimantes : l'imprimante à marguerite ou une imprimante jet d'encre Canon (différentes variantes de Canon BJ10). Ce modèle n'aura pas le succès du reste de la gamme. L'incompatibilité avec le DOS, l'imprimante matricielle dépassée, le CPU trop lent (c'est toujours le Z80a à 4 Mhz) y sont pour beaucoup...
  • PcW 10 (1993) - il s'agit simplement d'un PcW 9256 avec 512 Kio de RAM, LocoScript v1.5 et l'imprimante matricielle.


À part le processeur, le fameux Zilog Z80a, poussé à 16 Mhz, le dernier modèle ne partage rien avec le reste de la gamme. Il s'est mal vendu.

  • PcW 16 ou Anne (1996) - OS graphique nommé Roseanne (640x480) et une souris - Lecteur 3"1/2 1.44 Mio - Disponible sans imprimante. Il existait un émulateur CP/M nommé ZP/M pour ce nouvel OS.


Comme pour les CPC, c'est Schneider Computer Division (filiale de Schneider Rundfunkwerke AG, créée pour ça) qui distribuera les PCW d'Amstrad en Europe germanophile sous sa propre marque. Les noms Joyce, Joyce Plus et Anne sont les noms des modèles utilisés par Schneider (alors que les CPC n'avaient pas été renommés).

Presse

L'Echo du PCW, fondé par Gilles Probst[1], était une revue mensuelle dédiée aux PCW qui a été édité par Logi'stick de juillet 1986 à novembre 1991 (43 numéros).

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :